Dans la revue trimestrielle Turbulences Vidéo publiée par Vidéoformes

 

Turbulences Vidéo #108, Les deux corps de l'image déroutant les allers et retours des spectateurs par Christian Ruby (p.67)
Consultation en ligne

En téléchargement

Turbulences Vidéo #105, Ce qui passe, ce qu'on retient par Christian Ruby (p.92)

Consultation en ligne 

En téléchargement 

Turbulences Vidéo #100, La chouette de Minerve dans la nuit transfigurée de Nikolas-Chasser Skilbeck par Christian Ruby (p.106)

Consultation en ligne

En téléchargement

Turbulences Vidéos #98, Genèse du présent dans l’oeuvre de Nikolas Chasser-Skilbeck par Christian Ruby (p.109)

Consultation en ligne

En téléchargement

Turbulences Vidéo #92, L’image en mouvement de Nikolas Chasser-Skilbeck par Camille Laura Villet (p.34)

Consultation en ligne

En téléchargement

Turbulences Vidéo #81, Le sentiment dépassé de la répétition par Pierre Fresnault Deruelle (p.74)

Consultation en ligne

Textes et presse 


Dans Télérama
 

Dans le magazine 37° 

 

Dans le journal La Nouvelle République


Par le critique d’art Christophe Domino 

A propos d’une exposition avec Eternal Network 

Dans le catalogue du Festival Traverse Vidéo. Textes de Simone Dompeyre p.62 et p.140

Consultation en ligne 

Une interview réalisée par Camille Laura Villet 

Dans Info-Tours à propos d’une résidence d'artiste à Porto

Exposition Egyptian Paths de Nikolas Chasser Skilbeck à la Galerie Charlot Paris
01:05

Exposition Egyptian Paths de Nikolas Chasser Skilbeck à la Galerie Charlot Paris

Exposition présentée à la Galerie Charlot à Paris du 31/01/20 au 25/07/20. Nikolas Chasser Skilbeck, artiste représenté par la Galerie Charlot, a bénéficié d’une résidence d’art au Fayoum Art Center à Tunis Village en Egypte d’Octobre à Décembre 2019. Cette résidence a été organisé par le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré (CCC OD) de Tours avec le soutien de l’Institut Français d’Egypte. Durant les deux mois de la résidence, Nikolas a eu une carte blanche pour continuer ses recherches artistiques. Se concentrant sur les paysages qu’il a filmé au Fayoum et sur un point de vue filmé aux pyramides de Giza, qu’il retravaille avec de différentes techniques de montage, d’étalonnage et de compositing video, Nikolas a cherché à rendre visible les sensations ressenties lors de son voyage. Il a produit une quinzaine de nouvelles pièces dans lesquelles la lumière et les couleurs transcendent le réel pour aller vers cet ailleurs métaphysique de l’image mentale. Les micro-événements, les subtiles variations lumineuses et chromatiques sont magnifiés et deviennent mesmérisant. La picturalité des images évoque la gravure, le dessin, la peinture et pourtant en regardant de plus prés l’on voit qu’il est toujours question des spécificités du médium vidéo, du prisme du regard de l’artiste retranscrit par l’utilisation combiné de sa caméra et des outils numériques d’aujourd’hui. Nikolas expose son travail à la Galerie Charlot à Paris du 31 Janvier au 29 Mars 2020. L’installation des pièces mène le spectateur dans un cheminement aux travers des paysages égyptiens transformés et parallèlement dans un voyage intrinsèque de l’art video ou l’on découvre de la projection sur vitre, sur mûr, à grande échelle, de la vidéo à petite échelle sur iPad, sur des téléviseurs 4K et même en photogramme.